mardi 20 novembre 2018

Journée internationale des droits de l'enfant

Crédit photo : https://www.unicef.org


Aujourd'hui, le monde devient bleu pour chaque enfant. Utilisez les mots-dièse #EnBleuPourChaqueEnfant et #UnEnfantEstUnEnfant sur vos réseaux sociaux.

Découvrez cette chanson d'Amir en association avec l'UNICEF et l'illustratrice Louison :


Pour savoir un peu plus de cette journée, cliquez ici.


Sources :


dimanche 11 novembre 2018

Centenaire de l'armistice de 1918

La France commémore aujourd'hui le centenaire de l'armistice de 1918.

Crédit photo : https://www.paris.fr


Pour célébrer l'anniversaire de cet accord, qui a mis fin aux combats de l'une des guerres les plus violentes de l'histoire, la journée du 11 novembre a été instituée par la loi du 24 octobre 1922 « Journée nationale pour la commémoration de la Victoire et de la Paix ». La loi du 28 février 2012 a élargi la portée à l'ensemble des morts pour la France. C'est donc la reconnaissance du pays tout entier à l'égard de l'ensemble des morts pour le pays tombés pendant et depuis la Grande Guerre. Par conséquent, le 11 novembre est un jour férié en France et célèbre à la fois l'armistice de 1918, la commémoration de la Victoire et de la Paix et l'hommage à tous les morts pour la France.


Crédit image : https://www.youtube.com



Jour d'hommage et de recueillement, la commémoration de l'armistice du 11 novembre donne lieu chaque année à des cérémonies commémoratives devant les monuments aux morts des communes de France.



Crédit photo : http://brest44.forumprod.com

Signé le 11 novembre 1918 dans la forêt de Compiègne, l'armistice a mis un terme à la Première Guerre mondiale. Ce conflit qui a opposé les Français aux Allemands a causé d'énormes dégâts, mobilisé 60 millions de soldats et fait 10 millions de morts et 20 millions de blessés. Parmi les troupes françaises, plus d'un million de morts et presque six fois plus de blessés et de mutilés. Malgré l'étendue des destructions, le soulagement fut immense et la joie s'est emparée de chaque commune.




Le président de la République françaiseEmmanuel Macron, et la chancelière fédérale allemande Angela Merkel ont dévoilé, samedi 10 novembre, une plaque pour commémorer l'armistice de 1918. Elle a été inaugurée lors d'une cérémonie hautement symbolique dans la clairière de Rethondes (Oise) où a été scellée la fin de la Première Guerre mondiale.


Pour éviter d'être repérés par les ennemis allemands, les soldats se cachaient dans les tranchées : des fossés creusés dans le sol. C'est pour cela qu'on appelle la guerre de 1914-1918 « la guerre des tranchées ». Les conditions de vie y étaient catastrophiques. Les tranchées s'étalaient sur plus de 700 kilomètres. Les soldats restaient, jour et nuit, dans ces bandes de terre à 3 mètres de profondeur, sans eau ni électricité, à attendre l'ennemi. La terre, transformée en boue les jours de pluie, rendait les conditions de vie très difficiles. Des millions de poilus (c'est ainsi qu'on les appelait à cause de leurs barbes) ont trouvé la mort dans cette guerre.


Un grand nombre d'entre eux n'ont jamais pu être identifiés et seul un soldat sur deux est revenu vivant et non blessé des combats dans les tranchées.


Vous pouvez lire ces articles du quotidien Le Monde pour savoir beaucoup plus de la bataille de Verdun :




Crédit images : https://www.lemonde.fr

Le 11 novembre 1920, pour rendre hommage à tous les soldats morts au combat, la dépouille d'un soldat de Verdun a été inhumée sous l'Arc de Triomphe à Paris.

Crédit photo : http://paper5pc.com

Crédit photo : http://laclassedenoemi.eklablog.com

Afin d'éviter que la tombe du Soldat inconnu ne sombre dans l'oubli, le journaliste Gabriel Boissy suggère en 1923 qu'une flamme du souvenir veille nuit et jour sur la tombe sacrée. Le 11 novembre 1923, la flamme est allumée par André Maginot, alors ministre de la Guerre et des Pensions. Depuis cette date, elle ne s'est jamais éteinte et chaque soir, à 18h30 sous l'Arc de Triomphe, une cérémonie solennelle de ravivage y est organisée.

Crédit photo : https://aaspp91.net


Le 11 novembre de chaque année, le chef d'État préside la cérémonie organisée à l'Arc de Triomphe où il dépose une gerbe et procède au ravivage de la flamme sur la tombe du soldat inconnu. Ce dimanche, près de 70 chefs d'État et de gouvernement sont réunis, un rassemblement hors norme qu'Emmanuel Macron veut mettre à profit pour vanter le multilatéralisme.


Le bleuet est la fleur symbole du sacrifice des soldats lors de la Première Guerre mondiale. Son origine vient du surnom donné en 1915 aux jeunes recrues qui arrivent sur le front vêtues de leur nouvel uniforme bleu.

Crédit photo : https://www.maxpixel.net

Il y a d'autres événements prévus à Paris, comme l'inauguration du Monument dédié aux 94415 morts parisiens de la Première Guerre mondiale, sur le mur d'enceinte du cimetière du Père Lachaise, qui aura lieu à 17 heures.

Crédit photo : https://www.paris.fr

En plus, la mairie de Paris a élaboré un dossier pour la commémoration de ce centenaire. Cliquez sur l'image :

Crédit image : https://www.paris.fr

Découvrez les terrains emblématiques de la Première Guerre mondiale :


Crédit image : https://www.linternaute.com

Cliquez sur l'image pour découvrir le web-documentaire de TV5 Monde Profils 14-18 : la guerre racontée par les derniers survivants de 99 à 110 ans, actuellement tous décédés.


Un autre web-documentaire qui nous montre les recherches que font des archéologues sur l'ancienne ligne de front. 700000 est le nombre de disparus.

 
Pour finir, ne ratez pas ce projet pédagogique mené au lycée Clémence Royer de Fonsorbes :

Crédit image : http://lescarnetsdefrederic.over-blog.com

Pendant quatre ans, des lycéens de première, encouragés par l'enseignant d'histoire Yann Bouvier, ont fait revivre les mémoires du soldat Frédéric B. à travers un blog et un compte Twitter. Frédéric a 20 ans en 1914. Mobilisé comme des milliers de jeunes de son âge, il va vivre la brutalité de la Grande Guerre. Une guerre qu'il va raconter dans des carnets dans lesquels il note chaque jour son vécu et celui de ses camarades. À chaque permission, il prendra le temps de les recopier à la machine à écrire.


Sources :


jeudi 8 novembre 2018

Les animaux de compagnie

Crédit image : http://francesalalfredayza.blogspot.com

Crédit image : https://www.francesonline.fr



Cliquez sur les images pour faire les activités :

Crédit image : http://fr.ver-taal.com

Crédit image : http://platea.pntic.mec.es





Crédit images : https://www.edu.xunta.es


Crédit images : https://www.education.vic.gov.au



Sources :

Formes simples et composées des pronoms démonstratifs

Crédit image : http://aprenderfrances.overblog.com





Choisissez le pronom démonstratif qui convient : activité 1, activité 2.

Pratiquez sur https://fr.lyricstraining.com/fr avec ces chansons :





Paroles :



Écoutez et chantez J'étais celui de Keen'V :


Si vous avez besoin de continuer à pratiquer, plus d'activités par ici.


Sources :


mardi 6 novembre 2018

L'imparfait de l'indicatif

Crédit image : https://www.pinterest.es


Cliquez sur l'image pour connaître la théorie :

Crédit image : https://www.francesonline.fr

Reliez les terminaisons à la racine du verbe pour construire l'imparfait de l'indicatif du verbe proposé.

Crédit image : http://www.lefleenunclic.com


Crédit images : https://francais.lingolia.com/fr



Complétez les phrases avec la forme correcte du verbe donné à l'imparfait.






Écoutez Cyprien parler de ses souvenirs :



Grâce à l'imparfait, on peut aussi décrire nos rêves :

Crédit image : https://leszexpertsfle.com

On peut jouer à conjuguer l'imparfait avec la roue de la fortune !


Crédit photo : https://zegag.fr

Pratiquez sur https://fr.lyricstraining.com/fr avec ces chansons :





Paroles :




Écoutez et chantez :

Le grand amour d'Albin de la Simone :


On savait (devenir grand) de La Grande Sophie :


Ensuite, vous pouvez essayer de compléter les paroles.

Si vous avez besoin de continuer à pratiquer, plus d'activités par ici.


Sources :