dimanche 30 avril 2017

Grégory Lemarchal, 10 ans sans lui

Il y a dix ans, le 30 avril 2007, disparaissait Grégory Lemarchal à l'âge de 23 ans, vaincu par la mucoviscidose, une fibrose kystique, après avoir combattu la maladie toute sa vie.

Source : http://es.fanpop.com

Un reportage spécial sera diffusé à 13h35 sur TF1, où ses parents, Laurence et Pierre Lemarchal, qui continuent leur combat contre cette maladie génétique à travers l'association qui porte le nom de leur fils, présenteront de nouvelles images de lui.


Source : http://www.association-gregorylemarchal.org

Malgré sa maladie, Grégory se passionne pour la musique. Il participe à l'émission Graines de star en 1999. Même s'il n'est pas allé au bout de l'aventure, il fait parler de lui et peut se produire en concert dans sa région. Il s'est fait connaître du grand public en remportant la quatrième saison de l'émission de télévision Star Academy, diffusée en 2004 sur TF1. C'est le début d'une belle mais courte carrière.


En 2005, il enregistre son premier album, Je deviens moi, qui remporte un grand succès et termine double disque d'or. Il collabore aussi avec des professionnels tels que Patrick Fiori, Julie Zenatti ou l'écrivain Marc Levy. Son premier single, Écris l'histoire, se vend à plus de 300 000 exemplaires.


Source : http://lyrics.wikia.com





En 2006, il est récompensé avec le NRJ Music Award de la révélation francophone de l'année.

En 2007, il travaille sur son prochain album. La dernière chanson qu'il a enregistrée, un mois avant son décès, est De temps en temps. Il dédie ce titre, dont il a écrit les paroles, à sa compagne de l'époque, Karine Ferri. Ce sera le premier single de son album posthume La voix d'un ange (2007).

Source : http://lyrics.wikia.com





Malheureusement, son état de santé se dégrade et il est hospitalisé d'urgence au début du mois d'avril 2007. Seul une greffe de poumons peut le sauver. Il est placé en coma artificiel, mais il décède.

Son histoire tragique a permis de mieux faire connaître la mucoviscidose, de collecter des dons, mais aussi de voir le nombre de donneurs d'organes augmenter sensiblement.


Source : http://www.association-gregorylemarchal.org

Le 7 janvier, un concert en hommage à Grégory a été organisé, ce qui a permis de récolter 2 millions d'euros, que ses parents souhaitent investir dans un nouveau projet : une « maison Grégory Lemarchal » à Rueil-Malmaison, à proximité des hôpitaux Foch et Georges Pompidou, qui sera inaugurée fin 2018. Il s'agit d'un lieu qui proposera des soins pour les malades et un accompagnement pour leurs proches, leur permettant de mener une vie familiale.
Source : http://www.nouveautes-tele.com


Site officiel de l'artiste.

Compte Twitter.


Sources :

http://www.gala.fr
http://www.closermag.fr
http://www.ohmymag.com
http://www.voici.fr
http://www.francesoir.fr



Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

mercredi 12 avril 2017

Joyeuses Pâques !

Depuis longtemps, les œufs et les lapins en chocolat présentés dans les vitrines nous font penser à Pâques bien des semaines avant cette fête.

Source : http://acrocsdechocolat.fr

Le week-end de Pâques va enfin arriver. Il s'agit d'une fête religieuse que l'on célèbre toujours un dimanche (la date change tous les ans) et qui met fin à la Semaine sainte. Mais elle symbolise aussi l'éveil du printemps, le retour du soleil et l'apparition des fleurs.



Du jeudi au samedi, les cloches des églises ne sonnent plus en signe de deuil. Dans certaines régions, on raconte aux enfants que les cloches sont parties à Rome pour se faire bénir par le pape. Elles recommencent à sonner le dimanche à la fin de la messe pascale, ce qui indique aux enfants que les cloches, de retour dans les églises, ont survolé les champs, les parcs et les jardins, en laissant tomber des œufs en chocolat.

Source : http://ageheureux.centerblog.net

Commence alors la chasse aux œufs : les enfants cherchent partout, dans le jardin ou la maison, les œufs, lapins, poules et cloches en chocolat ou en sucre que les parents ont soigneusement cachés. Souvent les œufs ne sont pas comestibles : on peut faire cuire des œufs durs et après on les peigne de toutes les couleurs.

Source : http://www.hotel-etoile.eu

Il y a même des chasses aux œufs, gratuites et ouvertes à tous les enfants, organisées le dimanche ou le lundi de Pâques, jour férié en France.

Le lapin est de plus en plus présent. Regardez cette vidéo de Karambolage où l'on nous explique la tradition du Lapin Or :


Pour découvrir les similitudes et les différences de la célébration de Pâques en France et en Espagne, lisez cet article.

Si vous voulez savoir qui apporte les œufs de Pâques à travers le monde, lisez celui-ci.

Vous pouvez envoyer à vos amis des cartes virtuelles pour leur souhaiter de joyeuses Pâques.


Pour finir, vous pouvez faire ce quiz ou celui-ci et essayer quelques jeux sur le thème de Pâques pour vous amuser.


Sources :


dimanche 2 avril 2017

2 avril : Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Aujourd'hui, c'est la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, qui a pour but de mettre en évidence la nécessité d'améliorer la vie des enfants et des adultes qui souffrent de ce trouble du développement.

Source : https://www.orthomalin.com


Cette journée, déclarée par l'ONU en 2007 et célébrée depuis 2008, vise à mieux informer le grand public sur les réalités de ce type de handicap, qui touche une personne sur 100 dans le monde.



On parle de « troubles du spectre de l'autisme » (TSA). Ces troubles du développement neurologique débutent avant l'âge de 3 ans et les facteurs génétiques sont prépondérants dans leurs causes. Ils touchent simultanément les interactions sociales, la communication, à la fois verbale et non verbale, et le comportement avec des gestes répétitifs, stéréotypés, des rituels et des centres d'intérêts restreints. Les troubles du spectre de l'autisme entraînent un handicap plus ou moins sévère et invalidant et peuvent varier d'une personne à l'autre.

En France, 600 000  personnes sont autistes, 8 000 enfants naissent chaque année avec de l'autisme et 80% des enfants autistes n'ont pas accès à l'école.

Fait avec http://quozio.com/

Il existe beaucoup de préjugés contre les personnes autistes. Par exemple, si un enfant fait une crise en public, les gens pensent :

Il est mal élevé.
C'est un enfant roi.
Il dérange tout le monde.
Ses parents ne le contrôlent pas.
Si c'était moi, je prendrais action.

Il faudrait aussi penser :

Il est peut-être autiste.
Il se sent incompris et n'arrive pas à s'exprimer.
Ses parents sont peut-être épuisés.
Je ne devrais pas juger sans savoir.

Regardez cette vidéo, où l'on revient sur les faux clichés qui tournent à propos de l'autisme. Activez les sous-titres en français :



Pour connaître comment agir avec un copain ou une copine autiste, vous pouvez regarder cette vidéo, Mon ami Tom, où Louise nous parle de son camarade Tom, qui est autiste.



À l'occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme de 2016, le Ministère des Affaires sociales et de la Santé a lancé la campagne Dis-moi Elliot pour lutter contre les préjugés dont sont victimes les personnes autistes :


À travers une espèce de jeu sur 4 scènes, on peut se mettre à la place d'un enfant autiste, Elliot, et ressentir la difficulté d'adaptation à l'imprévu, la difficulté de regarder dans les yeux des personnes, le besoin d'ordre ou la peur.

Pour casser les préjugés, on vous invite à découvrir et partager cette page de la campagne, où l'on peut trouver de l'information sur ce que l'on ne sait peut-être pas des personnes autistes et sur ce qui améliore leur vie pour pouvoir apprendre à vivre ensemble et lutter contre les idées reçues.

Source : http://www.handicap-anjou.fr/

Le mouvement Faites briller en bleu pour l'autisme, lancé par des organisations et des associations à travers le monde, incite à illuminer en bleu pendant la nuit du 2 avril des monuments symboliques, des hôtels, des complexes sportifs, des salles de concerts, des musées, des ponts, des commerces, des maisons et d'autres bâtiments. Ou à s'habiller, se maquiller... en bleu. L'objectif : promouvoir le respect, la tolérance et l'inclusion des personnes avec autisme.

Regardez ce film d'animation de 2007, sous-titré en espagnol : Mon petit frère... de la lune, de Frédéric Philibert, où une petite fille parle de son frère autiste :




Sources :