samedi 11 novembre 2017

11 novembre : Jour de l'Armistice


Le 11 novembre est un jour férié en France et célèbre à la fois l'Armistice de 1918, la Commémoration de la Victoire et de la Paix et l'Hommage à tous les morts pour la France.


Pour commémorer l'anniversaire de l'Armistice de 1918, qui a mis fin aux combats de l'une des guerres les plus violentes de notre histoire, la journée du 11 novembre a été instituée par la loi du 24 octobre 1922 « Journée nationale pour la commémoration de la Victoire et de la Paix ». La loi du 28 février 2012 a élargi la portée à l'ensemble des morts pour la France. C'est donc la reconnaissance du pays tout entier à l'égard de l'ensemble des morts pour le pays tombés pendant et depuis la Grande Guerre.

Source : https://www.youtube.com

Jour d'hommage et de recueillement, la commémoration de l'Armistice du 11 novembre donne lieu chaque année à des cérémonies commémoratives devant les monuments aux morts des communes de France.

Source : http://www.victorhugo59110.com

Signé le 11 novembre 1918 dans la forêt de Compiègne, l'Armistice a mis un terme à la Première Guerre mondiale. Ce conflit qui a opposé les Français aux Allemands a causé d'énormes dégâts, mobilisé 60 millions de soldats, et fait 10 millions de morts et 20 millions de blessés. Parmi les troupes françaises, plus d'un million de morts et presque six fois plus de blessés et de mutilés. Malgré l'étendue des destructions, le soulagement fut immense et la joie s'est emparée de chaque commune.


Pour éviter d'être repérés par les ennemis allemands, les soldats se cachaient dans les tranchées : des fossés creusés dans le sol. C'est pour cela qu'on appelle la guerre de 1914-1918, « la guerre des tranchées ». Les conditions de vie y étaient catastrophiques. Les tranchées s'étalaient sur plus de 700 kilomètres. Les soldats restaient, jour et nuit, dans ces bandes de terre à 3 mètres de profondeur, sans eau ni électricité, à attendre l'ennemi. La terre, transformée en boue les jours de pluie, rendait les conditions de vie très difficiles. Seul un soldat sur deux est revenu vivant et non blessé des combats dans les tranchées.


Vous pouvez lire ces articles du quotidien Le Monde pour savoir beaucoup plus de la bataille de Verdun :





Le 11 novembre 1920, pour rendre hommage à tous les soldats morts au combat, la dépouille d'un soldat de Verdun a été inhumée sous l'Arc de Triomphe à Paris.

Afin d'éviter que la tombe du Soldat inconnu ne sombre dans l'oubli, le journaliste Gabriel Boissy suggère en 1923 qu'une flamme du souvenir veille nuit et jour sur la tombe sacrée. Le 11 novembre 1923, la flamme est allumée par André Maginot, alors ministre de la Guerre et des Pensions. Depuis cette date, elle ne s'est jamais éteinte et chaque soir, à 18h30 sous l'Arc de Triomphe, une cérémonie solennelle de ravivage y est organisée.

Source : http://laclassedenoemi.eklablog.com

Source : https://aaspp91.net


Comme le soldat inconnu, des millions de poilus (c'est ainsi qu'on les appelait à cause de leurs barbes) ont trouvé la mort dans cette guerre. Un grand nombre d'entre eux n'ont jamais pu être identifiés.


Le 11 novembre de chaque année, le chef d'État préside la cérémonie organisée à l'Arc de Triomphe où il dépose une gerbe et procède au ravivage de la flamme sur la tombe du soldat inconnu.

Source : http://paper4pc.com

Cérémonie du 11 novembre 2016 à Paris :


Découvrez les terrains emblématiques de la Première Guerre mondiale :


Cliquez sur l'image pour découvrir le web-documentaire de TV5 Monde Profils 14-18 : la guerre racontée par les derniers survivants de 99 à 110 ans, actuellement tous décédés.



Sources :
http://www.lemonde.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...