samedi 25 novembre 2017

25 novembre : Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Cette journée est soutenue par l'Organisation des Nations unies (ONU) et célébrée le 25 novembre, date qui a été choisie en mémoire des activistes Mirabal, trois sœurs, connues aussi comme les sœurs « Mariposas » (papillons), qui militaient pour leurs droits et qui ont été brutalement assassinées le 25 novembre 1960 sur l'ordre de Rafael Trujillo, chef d'État de la République dominicaine.

Source : http://www.un.org

En France, durant l'année 2016, 123 femmes sont mortes, victimes de leur conjoint, petit ami, compagnon, amant ou ex, soit une tous les trois jours, selon le Ministère de l'Intérieur. Chaque année, ce sont 223 000 femmes âgées de 18 à 75 ans qui sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire intime. L'Institut national d'études démographiques estime par ailleurs qu'une femme sur sept a subi au moins une forme de violence sexuelle au cours de sa vie.

Source : http://www.20minutes.fr


Au-delà de la sphère privée, les violences envers les femmes (physiques, verbales, psychologiques, sexuelles) sont très présentes dans le monde du travail, de la culture, du sport et de la politique. Les coûts et les conséquences de ce problème mondial se font sentir sur plusieurs générations.

Dans le cadre de cette journée, et plus particulièrement dans le domaine du sport, vu que Paris s'apprête à accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, plusieurs événements sont organisés dans la capitale.

Source : https://www.paris.fr

Hier soir et pour la deuxième année consécutive, la Fondation des femmes a organisé La Nuit des relais, « 1 000 personnes contre les violences faites aux femmes ! », une course solidaire.

Source : http://fondationdesfemmes.org

Source : http://1femmesur2.fr

Cinq militantes féministes ont mis en ligne début novembre un site Internet afin d'alerter sur les violences faites aux femmes. Sous la forme d'un compteur répertoriant le nombre de féminicides, de viols et d'agressions sexuelles depuis le début de l'année, le site interpelle directement le président de la République, Emmanuel Macron.

Ce site accompagne une pétition qui a recueilli plus de 120 000 signatures.

Source : https://www.change.org

Hier, elles ont lancé une nouvelle action, notamment le hashtag #SoyezAuRDV :


Le soir, une cinquantaine de personnes se sont réunies place de la République à Paris pour interpeller le président, qui doit annoncer aujourd'hui même une série de mesures pour lutter contre violences et harcèlement sexuels.


Le Centre Hubertine Auclert, organisme de la région Île-de-France pour l'égalité femmes-hommes, a réalisé cette campagne : #TuMaimesTumeRespectes.

Je décide avec qui je parle ! :


Quand c'est non, c'est non ! :


Je m'habille comme je veux ! :


Tu me respectes ! :


Consultez cette infographie interactive du comité ONU Femmes sur la violence à l'égard des femmes.

Source : http://www.onufemmes.fr

Depuis 2014, la couleur officielle de cette campagne est la couleur orange, qui symbolise un avenir meilleur et un monde plus juste, sans violence à l'encontre des femmes et des filles. Le premier jour de la mobilisation, le 25 novembre, est donc devenu Orange Day.

Le comité ONU Femmes France a attribué hier à la ville de Paris le prix « Orange Day Champions 2017 », qui distingue son engagement et ses actions en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles. Même si Paris a été classée récemment comme la troisième ville la plus sûre au monde pour les femmes, qui répresentent 53 % de la population, il reste encore beaucoup à faire.


L'année dernière, la ville avait lancé la campagne Stop au harcèlement de rue avec pour objectif de montrer le caractère inacceptable de celui-ci, faire diminuer le sentiment d'impunité des harceleurs, déculpabiliser les victimes, sortir du silence et susciter l'entraide.



Pour connaître l'actualité sur ce sujet, vous pouvez lire :




Mais, malgré l'éducation, toute l'information, toutes les images, les vidéos et les textes émotifs que l'on peut trouver sur Internet, on n'est pas encore arrivé à éliminer ce type de violence. Aidez-nous à la combattre !
 
Écoutez et chantez Unissons nos voix de Les voix des Femmes :


Dommage de Bigflo & Oli :


Ma jolie d'Abd al Malik :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...